Home > actualités > Message de Vandana Shiva en ce 1er Mai 2020

«Nous assistons à trois pandémies simultanément. La première est la pandémie du Coronavirus. La seconde est la pandémie de la faim. La troisième est la Pandémie de destruction des moyens de subsistance. La pandémie du Coronavirus a infecté 3,19 million de personnes et en a tué 228 000. Le Programme alimentaire mondial a averti la communauté mondiale de l’imminence d’une « pandémie de faim », qui pourrait toucher plus d’un quart de milliard de personnes dont la vie et les moyens de subsistance seront plongés dans un danger immédiat.

Selon le programme alimentaire mondial, plus d’un million de personnes sont au bord de la famine et 300 000 pourraient mourir de faim chaque jour pendant les trois prochains mois.[1] [2]

Il y a aussi une pandémie de perte de moyens de subsistance. Selon l’ *OIT, « en raison de la crise économique créée par la pandémie, près de 1,6 milliard de travailleurs de l’économie informelle (représentant les plus vulnérables sur le marché du travail), sur un total mondial de deux milliards et une main-d’œuvre mondiale de 3,3 milliards, ont subi des dommages massifs dans leur capacité à gagner leur vie. Cela est dû à des mesures de verrouillage et/ou au fait qu’ils travaillent dans les secteurs les plus touchés ». Comme l’a souligné Guy Ryder, directeur général de l’OIT : « Pour des millions de travailleurs, pas de revenu signifie pas de nourriture, pas de sécurité et pas d’avenir. […] Alors que la pandémie et la crise de l’emploi évoluent, la nécessité de protéger les plus vulnérables devient encore plus urgente ».[3] [4]

Ces trois pandémies trouvent leur origine dans un modèle économique basé sur les profits, la cupidité et l’extractivisme, qui a accéléré la destruction écologique, aggravé la perte des moyens de subsistance, accru les inégalités économiques et polarisé et divisé la société en 1 % et 99 %. En ce 1er mai, en temps de crise du Corona, imaginons et créons de nouvelles économies basées sur la démocratie de la Terre et la démocratie économique pour protéger la Terre et l’humanité. Abordons ces trois crises par la participation démocratique et la solidarité. Par la compassion, faisons en sorte que personne ne souffre de la faim. Par la solidarité et la démocratie, participons à la conception des économies futures afin de garantir que personne ne soit sans travail, ni sans voix.

Les multiples crises nous rappellent que l’économie dirigée par le 1% ne fonctionne pas pour l’homme et la nature et que le 1% parle de 99% de « personnes inutiles » dans son idée de l’avenir basée sur une agriculture numérique et une agriculture sans agriculteurs, des usines automatisées et une production sans travailleurs. Nous avons l’obligation de créer des économies qui ne détruisent pas la nature, qui ne détruisent pas les moyens de subsistance et les droits des travailleurs, des économies qui ne détruisent pas notre santé en propageant des maladies et des pandémies, qui ne détruisent pas les moyens de subsistance et la liberté, la dignité et le droit au travail, et qui ne créent pas la faim. Créons des économies #ZeroHunger en protégeant les moyens de subsistance des petits agriculteurs qui fournissent 80 % de la nourriture. Passons à une agriculture biologique sans poison pour protéger la santé humaine et la biodiversité. Créons des économies locales circulaires de solidarité qui soutiennent les moyens de subsistance des colporteurs et des petits détaillants, créent une communauté tout en réduisant l’empreinte écologique.

Après Covid19, régénérons l’économie en ayant conscience que toutes les vies sont égales, que nous faisons partie de la Terre, que nous sommes des êtres écologiques et biologiques, que le travail est notre droit et qu’il est au cœur de l’être humain, et que prendre soin de la Terre et des autres est le travail le plus important. Il n’y a pas de personnes jetables ou inutiles. Nous sommes une seule humanité sur une seule planète. L’autonomie, le sens, la dignité, le travail, la liberté, la démocratie sont notre droit de naissance.»

[1] https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/04/22/covid-19-could-detonate-hunger-pandemic-with-millions-risk-world-must-act/

[2] https://insight.wfp.org/covid-19-will-almost-double-people-in-acute-hunger-by-end-of-2020-59df0c4a8072

[3] https://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_743036/lang–en/index.htm

[4] OIT: Organisation internationale du travail


Photo: Manlio Masucci

Translation kindly provided by Arrêtons l’Ecocide – Donnons des droits à la Nature


A lire également:

Communiqué du Jour de la Terre

Content not available.
Please allow cookies by clicking Accept on the banner

Une planète, une santé – Liés par la Biodiversité

Content not available.
Please allow cookies by clicking Accept on the banner

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close