Home > actualités > Journée de la Femme 2021 – Un message de Dr Vandana Shiva

Pendant cinq décennies, j’ai été témoin de la façon dont l’impérialisme alimentaire est à l’origine de violence contre la Terre et contre les Femmes. En Inde, partout où l’agriculture industrielle les a déplacées, les femmes ont été réduites à un sexe jetable, et le fœticide féminin est apparu.  J’ai écrit à ce sujet à la fois dans « Staying Alive » et « Earth Democracy ».[1]

La souveraineté alimentaire est la base de l’émancipation des femmes, car la nourriture est la base de la vie, la nourriture est la monnaie de la vie. Henry Kissinger a clairement articulé sa politique d’impérialisme alimentaire quand il a déclaré : « La nourriture est une arme. Qui contrôle la nourriture, contrôle le peuple ».

Pendant des milliers d’années ce sont les femmes qui ont contribué à la production de nourriture, à la conservation de la biodiversité, et à l’entretien de la terre.

La souveraineté alimentaire entre les mains des femmes est importante pour leur propre émancipation mais aussi pour tous les peuples, et pour toute vie sur Terre.

En 1996, Maria Mies et moi-même avions écrit une déclaration à Leipzig lors de la Conférence sur les Ressources Génétiques, qui a été signée par plus de 100.000 femmes lors du Sommet Mondial de l’Alimentation.[2]

A l’occasion de la Journée de la Femme 2021, Les Agricultrices de « Diverse Women for Diversity » (Femmes Diverses pour la Diversité) / le Mouvement pour la Souveraineté Alimentaire des Femmes a publié un nouveau rapport, « Earth Rising, Women Rising : Régénérer la Terre, semer le Futur ».[3]

Ainsi que nous l’avons écrit dans « Earth Rising, Women Rising » : «Nous sommes un brin dans le réseau de la vie et dans le réseau de la biodiversité. Nous sommes gardiennes, sélectionneuses et productrices de semences. La semence vivante est notre patrimoine vivant que nous avons reçu de nos ancêtres, dans la diversité et l’intégrité, et que nous avons le devoir de sauvegarder et de transmettre aux générations futures. »

La graine détient notre potentiel co-évolutif en tant que part de la création. 

La souveraineté de la semence (Bija Swaraj) est notre droit de naissance. 

Nous revendiquons notre souveraineté semencière. 

La vie commence par une semence. La nourriture commence par une semence. 

Une alimentation saine se développe à partir de semences saines.

Nous élevons, produisons et partageons nos semences comme un bien commun. La semence n’est pas une invention. Les semences ne sont pas la propriété intellectuelle de sociétés. La semence est vie. La semence est sacrée.

Nous avons créé des banques de semences communautaires locales, pour conserver les semences autochtones, et des groupes de producteurs de semences fermières pour multiplier et distribuer les semences locales, nourricières et résilientes au climat.

Nos semences indigènes Desi et nos variétés paysannes ont une valeur nutritionnelle beaucoup plus élevée que les soi-disant « variétés à haut rendement ». Celles-ci ont été sélectionnées pour s’adapter aux produits chimiques ; elles sont vides sur le plan nutritionnel, contribuant à des maladies dues aux carences en micronutriments et oligo-éléments, et chargées de substances toxiques causant des maladies. Les semences natives ont besoin de moins d’eau, sont plus résistantes aux ravageurs et aux maladies, et plus résistantes au climat. Les semences OGM sont toxiques et le coton Bt OGM a non seulement échoué dans sa lutte contre les ravageurs, mais il a emprisonné des agriculteurs dans l’endettement et poussé des centaines de milliers d’entre eux au suicide.

Les tentatives pour promouvoir les OGM, basées sur l’édition génique, sont conçues pour saper les règlements en matière de biosécurité.

Nous avons rajeuni nos semences indigènes résistant au climat.[4]

J’ai lancé Navdanya et le Mouvement pour la Souveraineté de la Semence et la Souveraineté Alimentaire il y a plus de trois décennies tandis que les sociétés multinationales tentaient de détourner nos semences et nos denrées alimentaires par le biais des conditionnalités de la Banque Mondiale et les règles de libre-échange de l’OMC.

A mes jeunes sœurs, j’envoie un message d’amour, d’attention et de courage. Nous devons nous débarrasser des multiples colonisations du patriarcat capitaliste qui réduit la nature et les femmes à des colonies, et nie leur pouvoir et leur créativité.  En tant que membres de la Famille de la Terre, cocréant avec la Terre vivante, nous sommes puissantes, d’une manière non violente et créative.

Le futur est entre vos mains. Prenez soin de la Terre afin qu’elle puisse prendre soin de vous.

Dr. Vandana Shiva

Presidente de Navdanya International


Translation kindly provided by Jacqueline Goffart


[1] Vandana Shiva, Staying Alive: Women, Ecology and Development in India (New Delhi: Zed Press, 1988). Ibid, Earth Democracy: Justice, Sustainability and Peace (Boston: South End Press, 2005)

[2] Leipzig Appeal for Women’s Food Security. 1996, https://www.iatp.org/sites/default/files/Leipzig_Appeal_for_Womens_Food_Security.htm

[3] Diverse Women for Diversity, and Mahila Anna Swaraj. ‘Earth Rising, Women Rising: Regenerating the Earth, Seeding the Future’. Navdanya, Mar. 2021, https://www.navdanya.org/site/eco-feminism/the-earth-rising,-women-rising

[4] Navdanya. Seeds of Hope, Seeds of Resilience How Biodiversity Makes Agriculture and Communities More Resilient to Climate Change . 2017, https://www.navdanya.org/site/climate-change/seed-of-resilience

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close